Sunday, December 24, 2006

Petit retour sur le cinéma comique italien

Pour beaucoup de cinéphiles, cinéma italien équivaut à Cinecittà et aux années 60 et aux grands réalisateurs qui ont bouleversé l'approche du cinéma. Et pourtant...si on s'éloigne de toute idée de comparaison, il existe à côté un cinéma comique qui a pris naissance à cette même période mais qui a, au contraire du néoréalisme, perduré.


Dino Risi par exemple, a débuté en 1950-60 avec des films phares comme Le fanfaron ou Les monstres qui montrent la pauvreté et la simplicité des gens du quotidien. Faire rire à l'italienne est alors petit à petit devenu une marque de style. un comique différent est né, basé sur l'Italie avant tout, sur les italiens et leurs travers quitte à donner raisons aux a priori des étrangers sur l'Italie.

Un comique avant tout de situation, facile oui mais s'y ajoute un comique de personnage. On peut penser à Toto qui incarne sans doute notre De funès à l'italienne.

Les années 80 ont laissé place à de nouveaux comiques comme Carlo Verdone qui a su prendre appui sur les défauts et excès des individus pour créer des personnages comiques qu'il endosse et retire à souhait passant dans un même film d'un personnage à d'autres.

Plus récemment encore, sont apparus des comiques liant amour et comédie. On peut penser à Leonardo Pierracioni qui se moque allègrement de tous ceux qui croient encore à l'amour parfait tout en cédant devant Cupidon à chaque fin de film, de manière à laisser un peu d'espoir, sans doute. L'humour est ici satirique, il met en avant les goûts très revisités de la plupart des hommes qui voient le physique avant tout.

Le comique a donc su résister et la critique qu'il laisse entrevoir s'est adapté aux évolutions de l'Italie elle-même. A suivre...

1 Comments:

Blogger Marie-Lise said...

Pierracioni a également l'art comme tous les toscans de faire rire avec une petite nostalgie cachée. Il ciclone ou Ti amo in tutte le lingue del mondo sont deux films où existe une poésie derrière la simple comédie.

Ce qui m'a toujours plus dans le cinéma italien, c'est cette parodie d'eux mêmes, cette volonté de montrer leur défaut et d'en jouer avec légereté.

Mais ce n'est que le petit avis d'une inconditionnelle de l'Italie.
Bravo pour ton blog, de biens beaux textes.

Marie-Lise

9:09 AM  

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home